#USGSTV – L’Union s’impose en toute fin de match face à Saint-Trond au terme d’une rencontre rythmée

Décimée par de nombreuses absences, l’Union a reçu Saint-Trond ce dimanche après-midi. Les deux équipes ont eu leurs bons moments mais c’est l’Union qui a finalement émergé en fin de rencontre.

21d4a5c6-079a-4d7f-8d03-0397ac93b597.png
Belga

Ce dimanche après-midi, l’Union Saint-Gilloise recevait Saint-Trond pour son premier match de l’année 2024. Alexander Blessin a dû composer avec plusieurs absences. Moris, Vanhoutte et Lapoussin sont suspendus. À ces forfaits se rajoutent ceux d’Amoura, Lazare et Machida, encore engagés en coupe d’Afrique des Nations et en coupe d’Asie. Après un bon match de football, les Saint-Gillois ont émergé en toute fin de match. Zahiroleslam a ouvert le score pour les Trudonnaires (17’), Sykes a permis aux Unionistes de revenir à la marque (45+2’) et Rodriguez a inscrit le but de la victoire (90+7’).

Le premier danger venait des Trudonnaires après 3 minutes de jeu. Steuckers lançait parfaitement Zahiroleslam en profondeur mais sa frappe passait au-dessus du cadre. La réponse unioniste ne se faisait pas attendre. Nilsson débordait sur le flanc gauche une minute plus tard et glissait le ballon à Puertas dans le rectangle, la frappe était cadrée mais manquait de puissance pour réellement inquiéter Coppens.

Après 7 minutes de jeu, Eckert passait très proche de l’ouverture du score. Bien lancé en profondeur par Rasmussen après une belle déviation de Nilsson, il arrivait en face à face contre le gardien trudonnaire mais sa tentative de lob passait de peu à côté.

À la 17e minute, Bocat déboulait sur le flanc gauche et envoyait un très bon centre sur la tête de Hashioka. Le Japonnais remettait vers Zahiroleslam, esseulé au petit rectangle, qui n’avait plus qu’à finir (0-1). Les Saint-Gillois ont ensuite pris le contrôle du ballon pour tenter de réagir et se sont créé quelques situations mais sans se montrer réellement dangereux, notamment une frappe de Nilsson sur la barre mais il a finalement été signalé hors-jeu.

Si ça ne fonctionne pas dans le jeu, les phases arrêtées pouvaient être la clé pour les Unionistes. Juste avant de rentrer aux vestiaires, Sykes permettait aux siens d’égaliser sur un corner botté par Puertas (1-1). Dès la sortie des vestiaires Saint-Trond se montrait dangereux. Steuckers rentrait dans le jeu depuis l’aile droite et tentait un centre-tire, Lindner détournait le ballon mais s’est fait peur. À l’heure de jeu, Coppens sortait mal sur un centre, le ballon retombait dans les pieds de Puertas mais il ne cadrait pas.

Quelques instants plus tard, c’est Saint-Trond qui passait très proche de prendre l’avantage. Yamamoto trouvait Steuckers à l’entrée du grand rectangle. Il décochait une frappe sèche mais Lindner détournait le ballon qui retombait sur la ligne. Sykes était attentif et le dégageait. Dans un match très rythmé, les Unionistes repartaient directement à l’attaque et sur un centre de Puertas, Nilsson plaçait sa tête à côté (63’). Après 74 minutes de jeu, le géant suédois s’écroulait dans le rectangle des Canaris. Wim Smet accordait le penalty mais il était finalement annulé après intervention de la VAR.

Les Unionistes se sont montrés à nouveau dangereux sur face arrêtée 10 minutes plus tard mais le coup-franc de Puertas à l’entrée du rectangle est bien détourné par Coppens. Les Saint-Gillois ont poussé en fin de match, une frappe de Rodriguez est à nouveau bien détournée par le gardien des Canaris (87e). Les Unionistes ont finalement emergé à la 97e minute. Après un cafouillage dans le rectangle à la suite d’un centre, Rodriguez surgissait et poussait le cuir au fond des filets.

Author: LESOIR