#STVGNK – Genk et Saint-Trond se neutralisent, la rencontre marquée par de nouveaux débordements en tribunes

Encore un match perturbé par le comportement de certains supporters. Le derby limbourgeois entre Saint-Trond et Genk a été interrompu à la 96e minute, quand des supporters de Genk ont lancé des fumigènes sur la pelouse. Monsieur D’Hondt a renvoyé les 22 acteurs aux vestiaires, mais la rencontre a tout de même pu reprendre après une dizaine de minutes d’interruption et elle s’est s’est soldée par un partage (1-1, Sor avait ouvert le score pour Genk en première période et Ito a égalisé en fin de match).

Dans un Stayen comble, le derby limbourgeois entre Saint-Trond et Genk, comptant pour la 22e journée de championnat, s’est terminé par un partage 1-1, dimanche. Yira Sor (2e) a donné l’avance au Racing, qui a terminé à neuf, et Ryotaro Ito a égalisé pour Saint-Trond (90e+1). Au classement, Genk est 6e (35 points) et les Canaris 8e (27 pts).

Chez les visités, Thorsten Fink a effectué deux changements suite à la défaite face à l’Union, substituant Woke Janssens et Daiki Hashioka avec Rein Van Helden et Frédéric Ananou. A Genk, Wouter Vrancken a préféré Zakaria El Ouahdi et Bryan Heynen à Munoz et Luca Oyen et a titularisé Alieu Fadera et Joseph Paintsil, de retour de la Coupe d’Afrique des Nations, à la place de Christopher Baah et Toluwalase Arokodare.

A peine le coup d’envoi donné avec une demi-heure de retard suite à la manifestation des agriculteurs, Mark McKenzie a lancé dans la profondeur Fadera, qui a servi Sor après s’être débarrassé de tout le monde (2e, 0-1). Saint-Trond a tenté de répliquer au départ éclair adverse mais n’a jamais été vraiment incisif. À l’image d’une période de modeste niveau avec un rythme sans cesse brisé par les nombreuses erreurs et blessures dont celle engendrant le remplacement de Sor par Arokodare (25e).

Après la pause, Jarne Steuckers a manqué la transformation d’un penalty (74e) mais Ito a égalisé sur coup franc dans les arrêts de jeu (90e+1) après l’exclusion de Gerardo Arteaga (85e) dont c’était le dernier match avant son retour au Mexique. La deuxième carte jaune de Bryan Heynen (90e+6) a réduit Genk à neuf avant l’interruption de la rencontre à cause de jets de fumiègnes de la part de supporters genkois. Après une dizaine de minutes d’arrêt, la rencontre a repris mais le score n’a plus bougé

Photo News

Author: Master