Le Standard condamné à 25.000 euros d’amende par la Pro League, en attendant l’enquête du parquet

Le Standard de Liège a été condamné à une amende de 25.000 euros par la Pro League ce vendredi pour le comportement de ses supporters dans la défaite contre Anderlecht (2-0), jeudi en huitièmes de finale de la Coupe de Belgique.

Le parquet de l’Union belge de football pourrait lui aussi prendre des mesures lorsqu’il aura étudié le rapport du délégué du match, lequel devrait être déposé dans la journée.

Le parquet disposera ensuite de sept jours pour ouvrir une enquête au sujet du match qui a été temporairement arrêté à Anderlecht, jeudi.

Les supporters du Standard, et ceux d’Anderlecht en représailles, se sont lancé des projectiles d’une tribune à l’autre aux alentours de la 85e minute de jeu, ce qui a contraint l’arbitre à interrompre la rencontre.

Les supporters liégeois ont cassé plusieurs sièges et les ont lancées en contrebas, vers leurs homologues bruxellois. Un ou plusieurs engins pyrotechniques ont également été échangés entre les tribunes.

Le match a été suspendu pendant plusieurs minutes avant de reprendre pour arriver à son terme. Des amendes et des matches à huis clos pourraient être infligés en guise de sanction.

Le club du Standard de Liège a pris les devants, plus tôt dans la journée, en publiant un communiqué dans lequel il condamnait les incidents.

Il a décidé de ne pas autoriser le déplacement de ses supporters pour la rencontre de championnat qui aura lieu entre les deux équipes, dimanche en début de soirée.

Author: RTBF