La Pro League annonce de lourdes sanctions immédiates pour les clubs dont les supporters provoquent l’arrêt d’un match

Les débordements menant à l’arrêt d’un match seront désormais lourdement sanctionnés.

PHOTONEWS_11059179-011.jpg
Photo News

Face à la multiplication des incidents dans les stades et des matches arrêtés en raison des supporters, la Pro League a décidé de serrer la vis. L’instance du football professionnel belge a annoncé qu’elle va sanctionner les clubs dont les supporters sont responsables de l’interruption d’un match avec trois rencontres en déplacement sans supporters. Cette nouvelle mesure prendra effet dès ce vendredi, a annoncé la Pro League jeudi via un communiqué.

« Les clubs, dont les supporters sont responsables de l’interruption temporaire ou définitive d’un match, devront disputer leurs trois prochains matchs à l’extérieur sans leurs supporters. Si cela se reproduit dans les 12 mois, 5 matchs supplémentaires seront ajoutés à cette sanction», a précisé la Pro League dans son communiqué.

«Ces dernières semaines, nous avons constaté dans nos tribunes des comportements que nous ne tolérons tout simplement pas», commente Lorin Parys, CEO de la Pro League . «La sécurité de tous nos supporters est notre principale préoccupation. Nous prenons désormais des mesures très strictes. Honnêtement, cela va à l’encontre de notre conception du football, qui consiste à réunir dans un même stade les supporters qui jouent à domicile et ceux qui jouent à l’extérieur. Mais en raison du comportement de certaines personnes qui se font passer pour des supporters, nous devrons désormais agir de la sorte.»

La Pro League a également précisé avoir consolidé sa collaboration avec le SPF Intérieur. «La violence et le vandalisme n’ont pas leur place dans le football. Au cours de l’été 2023, nous avons donc renforcé et renouvelé la loi football. Je me réjouis que la Pro League prenne ses responsabilités avec cette initiative. Ensemble, nous rendons nos stades plus sûrs pour tous les supporters et les joueurs, mais aussi pour les stewards et le personnel de sécurité», a ajouté la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden.

Author: LESOIR