#CLUUSG – Bruges et l’Union se quittent sur un partage dans un choc tendu et rugueux

Choc festif pour le lendemain de Noël en Pro League : le Club de Bruges accueille l’Union Saint-Gilloise.

Club's Andreas Skov Olsen and Union's Casper Terho fight for the ball during a soccer match between Club Brugge and Royale Union Saint-Gilloise, Tuesday 26 December 2023 in Brugge, on day 20 of the 2023-2024 season of the 'Jupiler Pro League' first division of the Belgian championship. BELGA PHOTO KURT DESPLENTER

C’est presque devenu un nouveau classique de Jupiler Pro League. Ce mardi 26 décembre, le Club de Bruges reçoit l’Union Saint-Gilloise au Jan Breydel Stadium. Une rencontre qui a offert quelques grands moments ces dernières saisons, faisant même parfois basculer le destin du championnat.

Les deux équipes sont en forme olympique dernièrement. Après un début de saison en demi-teinte, les Blauw en Zwart semblent avoir trouvé leur rythme de croisière et enchaînent les victoires depuis plusieurs semaines. Les hommes de Ronny Deila n’ont plus perdu depuis le 5 novembre dernier face… à l’Union justement. Les Bruxellois sont intouchables dernièrement, caracolant en tête du championnat et surfant sur 13 matchs sans défaite.

Premier assist pour Amoura

Dès le début de rencontre, le Club montre directement ses intentions en venant mettre la pression sur l’Union. Au terme d’une jolie combinaison, Thiago est seul face au but pour ouvrir le score, mais l’attaquant brésilien manque inexplicablement le cadre (12e). Vetlesen reçoit lui aussi un ballon à bout portant dans la surface, mais le cuir est dévié in extremis en corner (14e).

Après 20 minutes de résistance, l’Union met enfin la machine en marche. Sur le côté gauche, Amoura se débarrasse de De Cuyper pour adresser un caviar dans le rectangle ; Nilsson surgit et place une tête parfaite pour ouvrir le score (0-1, 27e). Efficace et mature, l’Union sait subir pour ensuite bien gérer ses temps forts face à des Blauw en Zwart pas assez tueurs.

Les hommes de Ronny Deila insistent pour trouver le but. Un tacle salvateur de Burgess vient sauver les Bruxellois d’un tir à bout portant de Thiago sur une reconversion (33e), tandis qu’une frappe enrouléede De Cuyper est bien sortie par un Moris attentif (45e+1). À la pause, l’Union tient son avantage au terme d’une première période disputée.

Un second carton jaune oublié ?

Au retour des vestiaires, Bruges continue de pousser. Vetlesen s’infiltre balle au pied dans le rectangle et se fait découper par Burgess : penalty pour les Brugeois. Le VAR intervient pour contrôler une éventuelle faute de main du Norvégien, mais la décision de monsieur Vergoote est maintenue, Burgess échappant miraculeusement à un second carton jaune. Depuis les 11 mètres, Thiago décoche un tir puissant pour remettre les deux équipes à égalité (1-1, 56e).

Revigoré par ce but, le Jan Breydel Stadium est chaud comme la braise, et la nervosité gagne les 22 acteurs sur le terrain. Les protestations brugeoises et les mauvais gestes unionistes ternissent une rencontre jusque là d’un excellent niveau, et les occasions se font plus rares dans la dernière demi-heure. Nilsson pense inscrire un nouveau but après un nouveau débordement d’Amoura, mais le ballon avait franchi la ligne de but juste avant le centre (64e). Machida manque de son côté une reprise de la tête face au but sur coup franc, alors qu’il ne restait que Mignolet à battre (83e).

À la dernière minute de jeu, un long ballon est balancé vers Jutglà après un corner unioniste. Moris négocie très mal sa sortie, se fait dépasser par l’Espagnol et doit alors lui arracher le maillot pour l’empêcher de planter un but sur le gong. Carton rouge logique pour le gardien luxembourgeois (90e+4). Blessin ne peut plus effectuer de changement et doit mettre un joueur de champ dans les buts pour cette fin de match : c’est donc Puertas qui enfile les gants et le maillot de portier.

Author: LAVENIR