#ANTAND – L’Antwerp fait craquer Anderlecht en toute fin de match et arrache le partage

Antwerp's George Ilenikhena celebrates after scoring during a soccer match between Royal Antwerp FC and RSCA Anderlecht, on day 18 of the 2023-2024 season of the 'Jupiler Pro League' first division of the Belgian championship, in Antwerp Sunday 17 December 2023. BELGA PHOTO TOM GOYVAERTS

Topper entre deux ennemis historiques de notre championnat au Bosuil : l’Antwerp reçoit Anderlecht. Et c’est un duel entre deux équipes en forme. Le Matricule 1 commence peu à peu à enchaîner après un début de saison poussif et sort d’un succès de prestige face à Barcelone en Ligue des Champions. Les Anderlechtois sont quant à eux deuxièmes du championnat derrière l’Union et invaincus depuis 9 matchs toutes compétitions confondues.

Au niveau des compositions, Van Bommel décide de titulariser Ekkelenkamp dans l’entrejeu et Ejuke au poste d’ailier gauche. Une seule surprise dans le onze mauve : Delaney, malade de dernière minute, cède sa place à Stroeykens.

La boulette de Butez

Pas de round d’observation dans cette rencontre : l’Antwerp se montre rapidement dangereux en multipliant les passes tranchantes vers l’avant. Ce sont pourtant bien les Mauves qui vont profiter d’une erreur individuelle pour ouvrir le score. Sur un centre anodin de Sardella, Butez loupe sa sortie et relâche le cuir derrière lui ; Léoni est seul derrière pour placer une tête au fond des filets (0-1, 7e). Terrible boulette de la part du portier anversois !

Les Anversois enchaînent les vagues offensives et trouvent à plusieurs reprises des espaces dans le couloir gauche d’Anderlecht, où Augustinsson est beaucoup trop seul pour défendre. Ekkelenkamp se voit refuser un but pour hors-jeu (19e), tandis que Kerk se loupe dans son face-à-face avec Schmeichel (25e). Le gardien danois est en grande forme et multiplie les arrêts, avec un Debast très solide dans ses interventions devant lui.

Malgré l’intensité mise en place par les Anversois, les Mauves gardent la tête froide pour trouver à plusieurs reprises des hommes libres dans l’intervalle. Sur une sortie de balle parfaitement gérée, Dreyer est trouvé seul sur la droite face au but, mais Butez se rattrape de son erreur en réalisant une sortie parfaite (38e). À la pause, des Mauves efficaces mènent au score.

Anderlecht finit par rompre

Après une mi-temps rallongée de quelques minutes par les fumigènes des supporters anversois, le second acte repart sur des bases similaires au premier. L’Antwerp met rapidement la pression, et Bataille sollicite Schmeichel d’une frappe enroulée (50e). Les Mauves souffrent face à la domination anversoise, mais obtiennent tout de même les occasions les plus franches sur des reconversions rapides. Dreyer trouve ainsi le poteau (52e), avant de voir Alderweireld sauver sur sa ligne un ballon qui avait battu Butez (64e).

Les 11 Anderlechtois reculent et se montrent solidaires pour défendre alors que les minutes défilent. Ilenikhena a le but de l’égalisation au bout du pied, mais Sardella, hyperactif depuis le début du match, intervient in extremis d’un tacle salvateur (83e). À l’image d’un Alderweireld en pointe, c’est tout l’Antwerp qui fait le siège sur le rectangle mauve. Jusqu’à faire craquer les Bruxellois : dans les dernières minutes, Ilenikhena est à la réception d’un centre dans la surface et égalise (90e).

Author: LAVENIR